Les activités Lire

Le dossier d’enquête ⎜Le collier de la reine

Bonjour bonjour ! Il y a quelques semaines, en 4ème, nous avons suivi une séquence autour du genre policier et en particulier autour d’Arsène Lupin. Une séquence que les élèves ont appréciée – la série y est probablement pour beaucoup – et que nous avons menée sous la forme d’un plan de travail. En complément de cette séquence et de l’étude de L’évasion d’Arsène Lupin, j’ai proposé une lecture cursive : Le collier de la reine. Et pour rendre compte de cette lecture cursive j’ai une nouvelle fui la traditionnelle « fiche de lecture » au profit d’un projet un peu plus ambitieux et ludique : le dossier d’enquête. C’est ce projet que je vous propose aujourd’hui !


En parallèle de notre séquence, les 4èmes ont donc lu en autonomie et à la maison Le collier de la reine. Une autre nouvelle de Maurice Leblanc que j’apprécie tout particulièrement puisqu’elle fait référence à un fait divers historique que je trouve passionnant. Cette nouvelle est également au cœur de la série Netflix du moment, je savais donc que les élèves accrocheraient.

Pour rendre compte de leur compréhension et de leur lecture de la nouvelle, les élèves ont rendu des dossiers d’enquête, à la manière de véritables enquêteurs. Ils devaient en effet se mettre à la place d’un inspecteur et faire le point sur cette affaire. Le dossier devait comporter plusieurs élèves :
– Un schéma / un plan de la scène du crime.
– La liste des suspects, témoins et victimes… avec pour chacun quelques caractéristiques et/ou informations.
– Une chronologie des événements.
– La liste des indices relevés et pouvant mener à la résolution de l’enquête.
– Une note personnelle de l’enquêteur, c’est-à-dire un bilan rédigé expliquant l’enquête, son dénouement et dans lequel l’inspecteur donnait son avis sur le caractère orignal de l’affaire.
– Des recherches sur le fait divers historique, l’Affaire du Collier de la Reine de 1785.

Ce compte-rendu de lecture permet de contrôler la lecture de la nouvelle, tout en ajoutant une partie « analyse » du texte. Les élèves ont en effet dû décortiquer le texte pour relever des indices. Certains avaient compris le dénouement avant la fin, mais la plupart ont été véritablement surpris et ont dû reprendre le texte, étape par étape, pour comprendre comment on pouvait en arriver à ce bilan. Ce compte-rendu permet donc de mener les élèves à une lecture consciente.

Plusieurs compétences peuvent être évaluées :
– Une compétence de lecture évidemment, pour la compréhension de l’œuvre et la gestion de la lecture cursive autonome : Contrôler sa compréhension, devenir un lecteur autonome.
– Une compétence d’écriture pour le bilan d’enquête : Exploiter les principales fonctions de l’écrit pour un simple bilan ; Exploiter des lectures pour enrichir son écrit si vous souhaitez une véritable utilisation du texte ; Passer du recours intuitif à l’argumentation à un usage plus maîtrisé si vous souhaitez que les élèves argumentent leurs choix, leur avis et leur réflexion.
– Une compétence transversale pour la création, l’organisation, l’autonomie…

Le résultat était très chouette et la plupart des élèves avaient fait l’effort de construire un dossier original et complet. J’ai d’ailleurs pris un plaisir énorme à découvrir leurs travaux et productions. Les élèves ont globalement aimé ce projet, même si certains auraient aimé davantage d’accompagnement dans la lecture (une piste à travailler pour l’année prochaine) et ont apprécié la partie création. Je recommencerai à coup sûr ce projet l’année prochaine et j’ai déjà hâte de voir leurs créations !


Que pensez-vous de ce projet ?
Avez-vous d’autres idées pour rendre compte de la lecture d’un roman policier ?
N’hésitez pas à m’envoyer des photos des productions de vos élèves si vous tentez ce projet !

Pour plus d’idées, d’outils, de lectures… vous pouvez me retrouver sur Instagram !
@flaubertandco
Et depuis peu sur Facebook !
FlaubertandCo

1 commentaire

Laisser un commentaire