Enseigner La classe

Le bruitomètre

Bonjour bonjour ! L’année débute, l’occasion pour moi de tester de nouveaux outils et de nouvelles méthodes. Cette semaine, je vous propose donc un outil de gestion de classe et notamment un outil de gestion du bruit et du volume sonore : le bruitomètre !

Ces deux dernières années, j’ai pu expérimenter le plan de travail, notamment lors des séances de langue qui se déroulent totalement en autonomie. Les élèves travaillant majoritairement en groupes lors de ces activités, j’ai pu parfois être confrontée à un problème récurent dans notre métier : le volume sonore ! Rien de très alarmant et pourtant ce petit détail peut facilement être réglé grâce à des outils efficaces.

En m’inspirant de divers travaux, et notamment de travaux de professeurs des écoles qui sont des experts dans les outils en tout genre, j’ai élaboré ce bruitomètre. Un outil adapté au collège qui peut être mis en place quotidiennement ou seulement lors d’activités spécifiques.


Ce bruitomètre se divise en deux supports différents.

L’affichage évolutif

Cinq étiquettes peuvent être affichées au tableau, soit quotidiennement soit lorsque vous en ressentez le besoin. Une flèche, un aimant, un signe distinctif… vous permettra de signaler aux élèves le volume sonore que vous tolérez. Ces étiquettes peuvent être expliquées dès le début de l’année afin que vos attendus et votre fonctionnement soient clairs auprès de vos élèves. Ce peut par exemple être le sujet d’une toute première séance de rencontre avec, pourquoi pas, la création des « règles de classe » propres à votre cours.

Le bruitomètre

Cet outil est davantage individuel et ne fera pas l’objet d’un affichage en classe. Il est complémentaire des étiquettes même si ces deux outils peuvent s’utiliser indépendamment. En effet, les couleurs présentes sur le bruitomètre correspondent aux couleurs des étiquettes (le orange pour le silence, le vert pour le chuchotement, le bleu pour la voix basse, le bleu marine pour le volume normal et le rose pour l’abus). Le fonctionnement est alors simple : avant le début d’une activité, vous pouvez signaler aux élèves le volume sonore qui sera toléré et qu’ils ne doivent pas dépasser.

Le bruitomètre peut être utilisé lors des activités en binôme ou en groupe. Il sera alors placé sur la table en tant que repère. Il doit être accompagné d’un curseur qui pourra se déplacer en fonction du volume sonore du groupe. J’ai expérimenté deux options : une fente percée sur la ligne bleu marine et une attache parisienne glissée à l’intérieur ; des petits scratchs et un curseur qui se décolle et se recolle. Mais on m’a également suggéré un pion ou un petit objet et également un trombone à fixer et coulisser sur le bas.

Plusieurs options s’offrent alors à vous…
– Vous pouvez désigner un élève « maître du volume sonore ». Il sera alors chargé d’évaluer lui-même le volume sonore de son groupe.
– Cet élève « maître du volume sonore » peut également être chargé de repérer vos signaux. Si une remarque est faite, son rôle sera alors de déplacer le curseur.
– Vous pouvez également déplacer le curseur vous-même.


Le fichier

Le fichier comporte :
– 12 bruitomètres.
– Les 5 affiches.
– 12 petits curseurs.
– Une flèche pour accompagner les affiches.


Et vous, quel(s) outil(s) utilisez-vous pour gérer le bruit et le volume sonore en classe ? Quelles sont vos méthodes et vos astuces ?
Si vous utilisez ce bruitomètre, n’hésitez pas à me faire part de votre retour !

Pour plus d’idées, d’outils, de lectures… vous pouvez me retrouver sur Instagram !
@flaubertandco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *