Les outils Manipuler

Les trousseaux de mots ⎜ 3ème

Bonjour bonjour ! Cette semaine, lors d’une séance d’AP, j’ai approfondi l’écrit argumenté avec les 3ème en travaillant le développement avec eux. L’un de mes objectifs étant de leur apprendre à organiser et structurer leurs écrits, j’ai conçu un petit outil pour les aider : le trousseau de mots.

Sur ce trousseau, nous retrouvons 38 petites étiquettes, chacune correspondant à une catégorie, une utilisation, de connecteurs logiques ou d’indicateurs de temps et de lieu. D’un côté de l’étiquette, se trouve une catégorie ou une étape précise de l’écrit argumenté. De l’autre, des exemples de mots, d’expressions, de tournures de phrases qui y correspondent.
Par exemple, 1er paragraphe : introduit le 1er paragraphe ou le 1er argument du développement > d’abord, tout d’abord, en premier lieu, premièrement, dans un premier temps…

L’intérêt de ce trousseau de mots est de se l’approprier et de l’apprivoiser pour qu’il devienne un véritable outil lors de rédactions. J’insiste beaucoup sur le fait d’utiliser des connecteurs variés et précis. Pour cela, je le présente en AP lors d’une séance de remédiation / découverte.

Ayant travaillé le plan détaillé, je leur propose un sujet de réflexion auquel ils doivent réfléchir en amont (l’occasion d’évaluer la compétence « Élaborer des stratégies d’écriture efficaces »). On l’utilise ensuite comme point de départ puisque, durant cette séance, je leur explique le fonctionnement (rude je l’accorde) de la dissertation française. Ils doivent ensuite passer à la rédaction et rédiger l’une des sous-parties de leur développement. Durant cette rédaction, je leur demande de manipuler le plus possible le trousseau de mots et de souligner tous les connecteurs logiques qu’ils utilisent.

Concevoir un trousseau de mots

J’ai fait le choix de les concevoir toute seule en amont. Pour 54 trousseaux (54 élèves…), il m’a fallu deux bons après-midi. C’est assez long et pénible… Vous pouvez réduire ce temps de bricolage en apportant les planches plastifiées en classe et en leur demandant de monter eux-mêmes leur trousseau.

Les planches sont symétriques, il faut donc les imprimer avec impression sur bord court. J’ai fait le choix d’imprimer le document sur deux feuilles différentes : le blanc pour les indicateurs et le bleu pour les connecteurs. Elles ont ensuite été plastifiées pour plus de rigidité et de solidité.

Il faut ensuite passer au découpage… puis utiliser une perforatrice (c’est cette étape que vous pouvez laisser à la charge des élèves). L’un des côtés des étiquettes est plus large que l’autre afin de laisser de l’espace au trou qui accueillera l’anneau. On assemble le tout, on ferme l’anneau et voilà, c’est terminé !



Si vous utilisez ces trousseaux de mots, n’hésitez pas à me faire part de votre retour !


Pour plus d’idées, d’outils, de lectures… vous pouvez me retrouver sur Instagram !
@flaubertandco

6 commentaires

  1. Evrard P. a dit :

    Bravo ! De super idées à partager … Merci beaucoup 😉

    1. Flaubert and Co. a dit :

      Merci à toi pour ton commentaire !

  2. Caroline a dit :

    Je découvre le site avec beaucoup d’intérêt. Quel travail ! Je le suivrai avec attention et vais de ce pas imprimer quelques activité 😉 Merci pour ces partages.

    1. Flaubert and Co. a dit :

      Merci à vous pour votre commentaire !

  3. Bonjour, tous tes documents sont hyper bien faits et donnent envie. Pour les trousseaux, il faut imprimer en recto verso ? Je compte bien tester avec mes élèves de troisième (et bien d’autres de tes documents) Merci de tous tes partages.

    1. Flaubert and Co. a dit :

      Bonjour !
      Oui, exactement. J’ai indiqué quelques conseils de conception. Tu peux effectivement les imprimer en recto-verso.
      Merci pour ton commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *