Enseigner Les activités Les outils Lire Pédagogie

1001 idées pour analyser un texte

Bonjour bonjour ! L’un des grands casse-têtes, lorsque l’on est professeur de français, c’est probablement l’analyse de texte… (qui arrive peut-être à égalité avec l’étude de la langue !). De nombreuses possibilités s’offrent à nous et, pourtant, il arrive qu’on se cantonne à des séances de lecture basiques. Dans cet article, je vous propose des idées pour analyser un texte en classe.

Cet article est évolutif ! Il sera donc complété au fur et à mesure de l’année avec des séances mises en place en classe. Lorsque les élèves seront d’accord, j’ajouterai également leurs travaux !

Comprendre le texte

Cette séance constitue le premier maillon de ma progression de lecture. Il s’agit en général de la première séance d’analyse de texte que je propose aux élèves. Elle a pour but de leur apprendre à comprendre un texte efficacement. Sans compréhension, pas d’analyse… Je recommande d’utiliser cette séance en début d’année. Elle permet de vérifier les compétences en lecture et en compréhension de texte des élèves et instaure des bases qui pourront ensuite être utilisées toute l’année.

Par exemple…

Ici, il s’agit d’une séance d’analyse sur un extrait de La curée de Émile Zola (1871). C’est la première séance d’analyse de texte, proposée en 4ème. Cette séance s’inscrit dans la séquence « Le Paris de Zola » (La ville, lieu de tous les possibles, 4ème). Nous lisons d’abord le texte, en classe entière. Puis nous passons à un échange pour mettre en commun leurs méthodes et leurs compétences : Quels sont vos premiers réflexes lorsque vous lisez un texte ?. Les élèves partagent leurs pistes d’observation : le titre, l’auteur, le personnage… nous notons tout au tableau.

C’est à ce moment que je leur distribue la carte mentale « Comprendre un texte ». C’est une carte mentale que vous trouverez dans l’article « 1001 fiches & leçons« . Nous la lisons et l’expliquons ensemble. Puis ils se lancent seuls… Je leur laisse 25 minutes pour apprivoiser la carte mentale et l’appliquer au texte étudié. L’exercice est facile, il ne suffit donc que de quelques minutes pour mettre rapidement en commun et vérifier que le texte a été compris.

Lors des prochaines séances, on peut imaginer une évaluation autour de cette carte mentale (c’est ce que nous faisons en 3ème). Mais elle pourra également servir d’introduction à une future analyse de texte : il suffira de la projeter et de répondre à l’oral aux petites questions de compréhension qui sont posées. Petit à petit, cette méthode deviendra un réflexe et les élèves parviendront à comprendre le texte rapidement.

Une séance flexible ? Pour adapter cette séance en flexible, il suffit de proposer plusieurs pôles. Au choix, les élèves pourront soit réfléchir à leur propre outil / carte mentale utilisable pour tout texte (pôle conception). Mais ils pourront aussi travailler à partir de la carte mentale fournie, directement sur le texte.

Rédiger le paratexte

Cette méthode peut être utilisée lorsque vous souhaitez que les élèves identifient le contexte d’un texte. Elle permet de comprendre qui est le personnage, où il se situe, quand se déroule l’action et quel est l’enjeu de l’extrait via une analyse par hypothèses. Il ne s’agit pas d’élaborer une analyse précise, cette méthode est donc intéressante si vous souhaitez travailler un texte qui n’a pas une « valeur littéraire » particulière. L’objectif est de rédiger le paratexte, après avoir identifié suffisamment d’indices et d’éléments.

Les élèves connaissent le principe du paratexte. Ils parviennent donc facilement à lister les éléments qui doivent y figurer. Un rapide rappel peut cependant être utile en fonction du niveau de vos élèves.

Par exemple…

Ici, il s’agit d’une séance autour du roman Max de Sara Cohen-Scali, qui s’inscrit dans la séquence « La guerre dans les yeux des enfants » (Dénoncer les travers de la société, 3ème). Contrairement à mon habitude, je n’ai pas présenté le roman aux élèves afin de ne pas les orienter. Ils n’ont même pas vu la couverture. Je leur ai distribué le texte avec pour seule question « Qui est Max ? » et pour seule consigne « Analysez le texte afin d’élaborer des hypothèses sur l’identité du personnage ».

Individuellement, ils ont donc travaillé sur le texte pendant une dizaine de minutes. Puis, en binôme cette fois-ci, ils ont mis en commun leurs relevés et hypothèses afin d’étoffer leurs analyses. Un temps en classe entière a permis de mettre en commun toutes les hypothèses et de démêler le vrai du faux. C’était intéressant de les voir débattre… Lorsqu’un élève avançait une idée, certains affirmaient le contraire. Ils devaient alors argumenter et justifier leurs hypothèses. Après quelques minutes, ils ont réussi à identifier l’identité du personnage (les cours d’histoire aident beaucoup !). Ils n’avaient ensuite plus qu’à rédiger leur paratexte.


Si vous utilisez certaines de ces séances, n’hésitez pas à me faire un retour !

Pour plus d’idées, d’outils, de lectures… vous pouvez me retrouver sur Instagram !
@flaubertandco
Et depuis peu sur Facebook !
FlaubertandCo

Laisser un commentaire