Les graphiques Lire

Blanc autour, Wilfrid Lupano & Stéphane Fert

Bonjour bonjour ! En cette fin de vacances d’été, je profite des derniers jours avant la reprise pour lire encore un peu. Cette semaine, et sur recommandation d’une collègue, j’ai lu Blanc autour de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert, publié chez Dargaud. Un vrai petit bijou dont j’aimerais vous parler aujourd’hui.


En 1832, les États-Unis n’ont pas encore aboli l’esclavage. Pourtant, les premières protestations et les premiers mouvements libérationistes se font entendre.

Dans un petit village, près de Boston, Prudence Crandall tient un petit pensionnat pour filles. Une véritable fantaisie dans cette Amérique puritaine où les femmes ont pour seuls horizons le mariage et la maternité. Mais voilà, Prudence pense qu’il est important de recevoir une éducation, même pour une jeune fille et les habitants de Canterbury la laissent tranquille.

Mais quand elle annonce que son école accueillera désormais uniquement des jeunes filles noires, c’est trop. La communauté noire demande la liberté, d’accord, mais elle ne peut pas prétendre à une éducation blanche. Prudence n’en a que faire… Envers et contre tout, elle va défendre ses idées et ses jeunes pensionnaires pour leur offrir un avenir meilleur.

J’ai particulièrement aimé cette bande dessinée. Les dessins de Stéphane Fert sont sublimes avec des couleurs douces et une palette harmonieuse. Les dessins retranscrivent particulièrement bien l’histoire et permettent un jeu sur la temporalité du récit. Je découvre le travail de Stéphane Fert et c’est un véritable coup de cœur, je vous recommande d’aller jeter un œil sur ses dessins !

L’histoire est également touchante et passionnante. Je ne connaissais pas cette jeune femme, véritable pionnière de son époque et j’ai aimé découvrir son histoire. On suit ses espoirs, ses déceptions, ses convictions et on se sent emportée et impliquée dans son combat. Le texte est plein de beaux messages mais il retranscrit également l’absurdité des propos de l’époque. Je me suis souvent surprise à lever les yeux au ciel devant certaines remarques ahurissantes.

Le récit est construit en parallèle avec l’histoire de Nat Turner. Un ancien esclave, devenu prédicateur, qui a conduit une révolte sanglante en Virginie, menant à la mort de plusieurs habitants du comté. Je ne connaissais pas ce personnage ambivalent et j’ai aimé le découvrir à travers le personnage de Sauvage (Charles), un petit garçon qui a appris par cœur les mémoires de Nat Turner et qui les clame à voix haute. Si, au premier abord, le personnage de Nat Turner est présenté comme un assassin sanglant dont il ne faut pas prononcer le nom, il apparaît, au fil des pages, comme un profil menant à la réflexion.

Je pense que cette bande dessinée a tout à fait sa place dans une bibliothèque de classe. Je la recommande notamment en 3ème où elle s’associe parfaitement à la thématique Individu et pouvoir. Prudence est en effet seule face à une société qui tente de l’arrêter par tous les moyens et notamment en tentant de faire passer des lois. Elle défend ses convictions quitte à se retrouver seule. Une Antigone des temps modernes… La bande dessinée correspond également à la thématique Dénoncer les travers de la société de part son engagement contre le racisme et l’histoire qu’elle fait de cette période sombre de l’histoire des États-Unis.

Depuis quelques temps, j’ai en tête une séquence sur l’esclavage et la ségrégation pour les 3èmes. Une séquence qui me permettrait de traiter des zoos humains, des expositions coloniales… Notamment avec l’œuvre Cannibale de Didier Daeninckx. Je garde donc cette bande dessinée de côté pour la proposer lorsque je me lancerai.

Cette bande dessinée m’a également permis de découvrir l’histoire de femmes fortes et inspirantes : Sarah Harris, Mary Harris Williams, Mary Elizabeth Miles, Julia Williams, Eliza Glasko, Theodosia DeGrasse, Gloriana Catherine Marshall, Ann Eliza Hammond… Autant de noms qui vont rejoindre la liste des femmes pionnières, engagées et remarquables que je propose chaque année aux élèves lors de notre projet sur les femmes.

Je vous recommande fortement cette bande dessinée que je compte propose à mes élèves dès la rentrée !


Vous connaissez cette bande dessinée ? Vous l’avez aimée ?
Avez-vous d’autre bande dessinée sur ce thème ou sur cette période à me proposer ?

Blanc autour, Wilfrid Lupano et Stéphane Fert.
Éditions Dargaud.
144 pages.
19,99€

Pour plus d’idées, d’outils, de lectures… vous pouvez me retrouver sur Instagram !
@flaubertandco

1 commentaire

  1. Suite à votre post, j’ai acheté cette BD et je la propose à mes éèves. Magnifique en effet !

Laisser un commentaire