Les ateliers de langue Les outils Manipuler S'exprimer

Découvrir le vocabulaire de la ville

Bonjour bonjour ! En 4ème, j’aime débuter l’année avec une séquence sur La ville, lieu de tous possibles. Cette séquence me permet d’introduire notre fil rouge de l’année : Paris, mais aussi de poser le contexte et de faire voyager les élèves 150 ans en arrière. Lors de cette séquence, nous travaillons la description de lieu, le sujet idéal puisque nous travaillons sur de multiples descriptions de Paris. Et qui dit atelier d’écriture… dit séance de vocabulaire ! Dans cet article, je vous propose une séance clé en main autour du vocabulaire de la ville.

Cette séance peut intervenir après une observation / analyse de descriptions de lieux, mais elle peut aussi être totalement indépendante. Elle travaille la compétence de langue « Enrichir et structurer le lexique ». Elle a pour objectif de constituer une banque de mots sur la ville et de l’exploiter lors d’une séance d’écriture.

1. Observation de tableaux

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Eugène_Galien-Laloue_Paris_Porte_Saint-Denis_5.jpg

Cette séance débute par une observation de tableaux. Je choisis cinq tableaux, issus de l’œuvre de Eugène Galien-Laloue ou de Jean Béraud. La consigne est simple, chaque tableau est projeté pendant 1 minute. Durant cette minute, les élèves doivent noter au moins 5 mots appartenant au champ lexical de la ville et en lien avec ce qu’ils voient. Le même mot ne peut pas être noté deux fois, aussi il faut tâcher d’être précis. Cette activité est très rapide, cinq minutes suffisent pour projeter l’ensemble des tableaux.

2. Mise en commun

La deuxième partie de cette séance s’effectue sur le modèle des affiches tournantes. 6 affiches sont disposées en classe. Elles ont toutes pour titre une catégorie : les transports, le mobilier urbain, les bâtiments, les êtres vivants, les axes et la végétation. Les élèves sont répartis en groupes. Un chronomètre est projeté et les élèves disposent de cinq minutes devant chaque affiche. Ils doivent alors « tourner » entre les différentes affiches pour y inscrire les mots trouvés lors de la phase d’observation. Si les mots trouvés sont déjà notés, ils peuvent ajouter d’autres mots, des mots de la même famille…

Lors de cette étape, je suis souvent amenée à affiner leurs observations ou à répondre à leurs questions : « Comment ça s’appelle ces tours avec des affiches ? », « Est-ce que le boulevard est plus grand que l’avenue ? », « Est-ce que les bateaux mouches existaient ? »

3. Création des cartes mentales

Au terme de ces 30 minutes, les productions sont affichées au tableau. Les élèves peuvent alors constituer leur propre banque de mots. Sous la forme d’une carte mentale, d’une liste, d’un tableau… Je leur demande de rassembler les mots de leur choix, selon leurs besoins, leur compréhension… Des feuilles vierges sont distribuées et ils ont carte blanche !

Cette étape peut paraître un peu impressionnante puisque les élèves auront une mobilité libre et seront amenés à se déplacer. Dans la plupart des cas, ils se souviennent des mots vus lors de la phase de mise en commun, ils ne se déplacent donc que très peu. De plus, ils prennent aussi le temps d’imaginer, de structurer et de créer leur document. Ils passent donc beaucoup de temps sur leur table.

Certains vont proposer des listes très basiques. En revanche, d’autres aiment réaliser de jolies cartes mentales. Pour ceux-là, je prends les affiches en photos et les dépose sur le Cloud de la classe et le cahier de texte. Ils peuvent alors, si ils le souhaitent, prendre le temps de réaliser leur production à la maison.

4. Entraînement & atelier d’écriture

Pour donner du sens à cette banque de mots, je leur propose un atelier d’écriture. Pour cela, chacun reçoit le patron d’une cocotte à description. Ils doivent assembler la cocotte puis tirer au sort deux situations : un personnage, qui prêtera son œil et deviendra le narrateur + un lieu parisien + une contraire d’écriture. La consigne est simple, à partir du tirage au sort, ils doivent rédiger deux petites descriptions (5 à 10 lignes) en utilisant le vocabulaire vu lors de la séance.

Ces deux petites descriptions serviront dans une autre séance pour travailler la méthode de la description de lieu.


J’ai fait le tour de cette petite séance de vocabulaire… Cette modalité est évidemment applicable à d’autres thématiques. Si elle vous plait, n’hésitez pas à l’utiliser ! Et vous, comment travaillez-vous le vocabulaire en classe ?

Pour plus d’idées, d’outils, de lectures… vous pouvez me retrouver sur Instagram !
@flaubertandco
Et depuis peu sur Facebook !
FlaubertandCo